Allez au théâtre - cie cybèle

N’allez plus jamais au théâtre !

Tous les spectacles se ressemblent

Du Porteur d’Histoire au Songe d’une Nuit d’Été en passant par En attendant Bojangles et Le Repas des Fauves, il suffit de voir une seule pièce de théâtre pour toutes les voir ! Comment être plongé dans un univers féérique et unique avec le Songe, dépassé par la curiosité pour les personnages d’Edmond ou ému aux larmes par cette histoire rythmée par la musique de Nina Simone ?

 

Il n’y a plus d’originalité

Ce n’est pas le spectacle Speakeasy de The Rat Pack, actuellement au Palais des glaces qui prouvera le contraire. Univers de gangsters des années 30, sur fond de Chinese Man, 6 artistes nous embarquent dans des scènes scénarisées et détournant le film noir. Certains classeraient leur spectacle comme inclassable et unique où leurs talents nous font oublier les difficultés des disciplines circassiennes. Mais rien n’est prouvé !

 

Le public reste inactif au théâtre

Qui oserait demander au public de monter sur scène ! Sa place est dans la salle. Ce n’est pas Où est Jean-Louis ? qui contredirait ce constat. Ce n’est absolument pas cette joyeuse équipe qui recherche son Jean-Louis parmi les hommes et femmes assis sur les fauteuils rouges. En effet, ils ne pourraient susciter la surprise et le rire chez les spectateurs mais aussi les comédiens ! Aucune improvisation n’est de rigueur.

 

Bye bye les classiques !

Pourquoi s’intéresser aux classiques quand les pièces contemporaines se multiplient. Qu’en pensent ceux qui ont été voir La Mouette de Tchekhov par la Compagnie Philippe Person au festival d’Avignon ? Cette adaptation ornée de désirs, rêves, désillusions et regrets a-t-elle pu les séduire ? Le public voyagerait donc entre la comédie légère et le drame de la lucidité, guidé par des comédiens au jeu subtil.

 

Un seul succès et c’est tout

Qui connaît la Compagnie des Femmes à barbe ? Ce n’est pas le spectacle Faux British qui aurait pu les mettre en lumière. Ce n’est donc pas étonnant que Le gros diamant du Prince Ludwig soit passé inaperçu ! Ou encore leur Molière 2016 et 2018. Nous n’avons bien évidemment pas l’impression d’une troupe soudée qui s’amuse ensemble. Aucun charme, aucune élégance, comment le public pourrait éclater de rire avec ce vol et ses péripéties.

 

Les seuls en scène sont d’un ennui

Ne nous arrêtons surtout pas sur Des papilles dans le ventre. Attention, vous risquez d’avoir faim ! Une faim de loup qui n’est évidemment pas suscitée par cette ode à la joie de vivre. Vous ne ressentirez aucune énergie débordante et communicative autour d’un sujet douloureux abordé avec fantaisie.

 

Alors, nous vous le redisons, n’allez plus au théâtre, cela serait de la folie pure ! Et ne venez pas nous voir non plus ! Ou si vous avez une âme d’aventurier, tentez l’expérience et renouvelez-la à l’infini.

 

Et surtout si vous n’écoutez pas ce que nous vous disons, vous pouvez les retrouver ici :

Edmond, Théâtre du Palais Royal

Le gros diamant du Prince Ludwig, Le Palace

Le Porteur d’Histoire, Théâtre des Béliers Parisiens

Où est Jean-Louis ?, Théâtre de La Michodière

Songe d’une nuit d’été, Lucernaire

Speakeasy, Palais des glaces

Et tant d’autres à découvrir !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.